plaisir au travail et performance

Retour sur la Fabrique du changement

Retour sur la Fabrique du changement

Je vous l’annonçais il y a quelques semaines, le 22 Mai dernier a eu lieu à Nantes un événement original de par ses contenus, son format et son lieu d’accueil : la Fabrique du changement.

La Fabrique du changement a pour vocation de réunir tous ceux qui souhaitent voir évoluer leurs entreprises ou leurs organisations vers de nouvelles manières de travailler ensemble et de partager les savoirs. Elle souhaitait apporter de nouvelles pistes à ceux qui s’interrogent sur la manière de « dépoussiérer » leurs organisations, avec davantage d’innovation, d’agilité, de créativité et de bien-être. Bien sûr, le tout était « garanti sans Powerpoint » ! Et l’événement se déroulait à Aire 38, un lieu de réinsertion sociale atypique où dans un grand hangar se côtoient des roulottes, des bateaux désaffectés et des fauteuils réalisés avec des pneus… Bref un changement de cadre propice à l’ouverture et à la créativité !

Flashback

La matinée s’est ouverte sur une première présentation de Benjamin Thévenin : consultant en conduite du changement et randonneur ayant parcouru les plus hauts sommets du monde ! Alors là, nous avons eu très peur… Malgré l’absence de support Powerpoint soporifique, nous en avions tous les effets. Un discours lent, ennuyeux, sans rythme, sans saveur, avec un consultant en costume-cravate, les cheveux bien plaqués et la raie presqu’au milieu !! Benjamin s’enfonce dans son discours au fur et à mesure que son auditoire s’enfonce progressivement dans le sommeil.

Quand tout à coup, il se transforme en comédien ultra-pêchu et nous présente avec son acolyte des saynetes sur le management, le changement et l’innovation en entreprise. Alors là, on s’est réveillé ! L’occasion de découvrir une société nantaise spécialisée dans le théâtre d’improvisation pour le milieu professionnel – la Belle boîte – et de s’enrichir notamment de sa vision de la créativité inspirée par le théâtre d’improvisation. L’idée en synthèse ? En entreprise, nous avons pris une certaine habitude à réaliser des brainstormings pendant 2 heures avec 10 personnes, en prenant soin de sélectionner, regrouper et voter pour des idées qui nous font aboutir collectivement à un consensus mou autour d’idées qui ont été dissolues et souvent vidées de leur côté novateur et audacieux de départ. Mais c’est démocratique ! En théâtre d’improvisation, un comédien impose son idée et un autre en prend la suite (sans avoir le choix de dire au premier : « non, ton idée est nulle, tu dois changer d’idée » !). Les idées s’additionnent rapidement les unes aux autres pour créer l’histoire et elles ne se font pas concurrence entre elles. En 5 minutes seulement, on peut ainsi imposer une idée audacieuse en mode « tyrannie tournante » (puisqu’à tour de rôle, on est seul et on impose une idée à l’autre). Et si le résultat est moyen, rien n’empêche de recommencer. Ça ne prend que 5 minutes ! Un total changement d’état d’esprit : à méditer…

La matinée s’est poursuivie avec une « conférence dont vous êtes le héro » d’Agile Garden pour comprendre et expérimenter les leviers et pratiques de l’agilité en entreprise.

Vinvin nous a ensuite fait part de son expérience autour de la simplicité radicale pour entreprendre sa vie. Un partage riche, basé sur sa propre vie pour peut-être donner quelques idées pour tracer sa propre route.

L’après-midi était le temps des ateliers répartis en petits groupes. J’animais des ateliers moi-même donc je ne pourrai pas vous parler de ceux des autres. Mais les sujets étaient tous intéressants (la seule problématique des gens autour de moi était de choisir leurs ateliers !). Citons en vrac des ateliers animés par :

  • Nicolas Gros autour du management visuel, ou comment utiliser le dessin pour faciliter des réunions par exemple
  • Sylvaine Pascual sur le plaisir au travail et les émotions
  • Sandrine Roudaut auteure de « l’Utopie mode d’emploi », pour changer radicalement nos comportements face aux insuffisances de la RSE
  • Et d’autres sur le design thinking, l’agilité, les réseaux sociaux, la conduite du changement, ou encore la méditation.

Tout au long de la journée, nous étions invités à mettre notre pierre (ou plutôt notre post-it) à la construction d’un réseau social en papier. Et voilà ce que ça donne en image :

 Réseau social en papier

Pour ma part, j’ai proposé deux interventions :

La première était sous-forme de conférence-atelier autour du lien entre bien-être et performance au travail, et des apports de l’agilité et de la sophrologie dans ce domaine. L’expérimentation d’exercices de sophrologie a permis aux participants d’être sensibilisés à ce type d’approche « psycho-corporelle » et de voir comment réutiliser quelques exercices simples dans leur quotidien professionnel.

La deuxième animation était un atelier autour de la « Vision Box », une pratique collaborative et agile de partage de la vision d’un projet. Je vous en parlerai dans un article dédié pour vous faire découvrir cette pratique aux résultats souvent étonnants. Mais d’ores et déjà, voici une des « vision box » réalisée dans un sous-groupe pour matérialiser ce qu’est l’événement « Fabrique du changement » pour ce groupe. Ça reflète assez bien l’ADN de l’événement.

Vision box

En tous les cas, pour les organisateurs de la Fabrique du changement, le pari de départ est réussi ! La carte mentale qui restituait les retours des participants  à l’issue de l’événement était sans appel : « une bouffée d’oxygène », « un événement revitalisant », « un format original ! », « des idées opérationnelles tout de suite, loin des beaux discours ! », « un lieu atypique et convivial ! »…